Pour la Compagnie

à force de rêver, travailler dans un territoire signifie : participer, partager, questionner : s’engager.

Initier des projets qui donnent la parole à ceux qui ne l'ont que rarement, entrer dans le projet ou dans l’idée des autres pour apporter une pierre à l’édifice commun.

Rencontrer les élèves, les enfants, les usagers des structures sociales, culturelles, les femmes isolées, le public en général où qu’il soit sur le territoire.

Tisser avec les acteurs sociaux et / ou scolaires des actions qui mettent en perspective les exigences du lien social et l'enrichissent.

Partager le théâtre pour mieux vivre ensemble et donner à la culture sa pleine dimension.

Quartier porte de Vanves - Paris

La Compagnie anime depuis 2000 au Centre socioculturel Maurice Noguès un atelier de théâtre dans le cadre du CLAS (Contrat Local d'Accompagnement à la Scolarité) avec des enfants en difficulté pour les aider à découvrir leurs ressources et leurs talents et à les exprimer.
Elle se rend régulièrement, à la demande des partenaires éducatifs, dans les écoles élémentaires - Maurice Rouvier, Alésia et dans les collèges Alberto Giacometti et François Villon -, et propose, en collaboration avec les structures associatives, une réflexion active, ludique et exigeante. La question de l’égalité filles-garçons, la lutte contre le harcèlement scolaire, ou encore les risques qu'il peut y avoir dans l'utilisation des réseaux sociaux sont les thèmes de ces actions.
Avec le Centre Social Polyvalent, la compagnie organise des rencontres théâtrales interactives et des débats avec les habitants du quartier au moment de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, afin de sensibiliser à cette
question. Déconstruction des stéréotypes, mise à distance des préjugés, analyse des processus pouvant conduire à la discrimination et à la violence sont la matière de ces rencontres théâtrales, où le débat d'idées, le rire et l'émotion se soutiennent mutuellement.

Ailleurs et avec d'autres

Ce sont aussi des projets qui rassemblent plus de 120 participants avec les élèves des écoles élémentaires et du conservatoire d’art dramatique Mstislav Rostropovitch de Maisons-Laffitte. Ou bien avec les collégiens de Tessy-sur-Vire durant une résidence d’écriture à l’Usine Utopik, ou encore avec ceux de Lassalle pendant une résidence de la Compagnie dans les Cévennes, à la Filature du pont de fer. Ou avec les femmes d’un quartier populaire de Morsang-sur-Orge pour l’écriture d’un recueil de poésie pendant

le Mois de la poésie.

© Compagnie à force de rêver