Miguel Angel Sevilla

est codirecteur de la Compagnie à force de rêver. 

Poète et auteur dramatique né en Argentine, venu en France pour étudier la philosophie - il a soutenu une thèse sur l’épistémologie de l’histoire dirigée par Paul Ricoeur -, écrit en français et en espagnol. 

Son théâtre et sa poésie sont publiés aux Editions de l’Amandier, de L’Harmattan, dans La collection privée du Capitaine - Les Cahiers de l’Egaré - et à Sinlicencia Editorial. Il a publié plusieurs livres d’artiste avec des plasticiens comme François Bouillon, Rosita Dewez-Sancho, Gérard Zlotyskamien et Katâyoun Rouhi ; ses pièces sont régulièrement montées. En tant que poète-interprète il se produit avec des musiciens.

Nathalie Sevilla

est comédienne, metteure en scène, codirectrice de la Compagnie à force de rêver. 

Après un premier parcours classique, elle s’intéresse aux écritures contemporaines, attirée par le risque et les paris qu’elles comportent.  Dans le cadre de ses mises-en-scène elle a dirigé des acteurs comme John Arnold, Bernadette Lafont, Andrée Tainsy, William Mesguich, Laurent Claret, Zobeïda, Diana Sakalaukaité…

Son goût pour la musique la mène à mettre en scène des spectacles avec des musiciens et des chanteurs.

Sensible à l’importance sociale du théâtre et à sa transmission, elle crée en 2000, au sein de la compagnie, le Laboratoire à théâtre pour des jeunes en difficulté. 

© Compagnie à force de rêver