• Elisa Senatore

Les comédiens reviennent sur leur année au Laboratoire à théâtre


Les comédiens du Laboratoire à théâtre avaient de multiples attentes, souvent différentes, au commencement de leur travail sur le Cabaret Dans l’air du temps. Certains étaient focalisés sur la performance artistique - jeu, chant et danse - ainsi que sur une esthétique en adéquation avec le genre Cabaret - costumes, maquillage, décors, paillettes -.


« J’espérais faire du cabaret comme le Lido ou Moulin Rouge [...]. » - Julian Pataille

D’autres espéraient créer des liens sociaux forts, que ce soit pendant les représentations avec une transmission d’émotions au public, ou bien au sein du Laboratoire en faisant des rencontres constructives et durables.


« Beaucoup d’interaction avec le public, de la joie partout et dans toutes les scènes » - Théo Ziegler
« De nouvelles rencontres artistiques. Autre manière pour moi d’aborder le théâtre [...] » - Clarisse Chatillon

Pour presque tous les comédiens, la création a atteint voire même dépassé leurs attentes. Le concept du Cabaret les a motivés, notamment grâce à la pluridisciplinarité, partie intégrante de ce spectacle. Ils se sont découvert des capacités qu’ils ne pensaient pas avoir, comme chanter des solos devant un public ou bien oser la caricature sans avoir peur du ridicule.


« Beaucoup de soulagement parce que ça m’a montré que j’étais capable de jouer cette pièce. Parce que j’ai réussi à dépasser le ridicule [...]. » - Constance Michaut
« Plus de confiance en soi, [...] plaisir à « déranger le public » et lui apporter des thèmes graves. Réussir à les lui faire accepter grâce au rire, à la légèreté. » - Léa Roger

Transmettre des émotions sur des thématiques personnelles était le challenge qu’ils ont su relever. Pour certains, cette expérience était une sorte d’échappatoire à leurs problèmes quotidiens.


« Je pense que le projet du Cabaret a été un succès parce qu’il y a de l’ambiance, s’amuser, rigoler. » - Christian Mbayas
« C’est allé au-delà de ce que j’espérais. Non seulement c’était un Cabaret mais on a raconté l’histoire de notre routine. J’ai adoré le concept. » - Julian Pataille

Ils ont acquis ou développé des notions de solidarité et de partage, mais ont aussi progressé dans leur estime de soi en osant affronter le regard du public, la prise de parole.


« Je retiens le lien qu’on a créé, et le travail vers plus de liberté et de folie. » - Isabeau Jaul Favier

Les comédiens sont restés très assidus et sérieux dans leur travail, du commencement à la finalité du projet. Le Cabaret Dans l’air du temps leur tient à cœur, ils aimeraient tous le rejouer un jour.







10 vues0 commentaire
  • Facebook
  • Instagram
logo%20ss%20labo%20fond%20noir_edited.jp